Temps de lecture : 1 minute

Le cachalot pygmée fait sa grande premiÚre à La Réunion !

Quand le requin se prend pour un cachalot, la biodiversité réunionnaise fait des vagues de rire !

cachalot

Dans les eaux turquoise de La RĂ©union, un Ă©vĂ©nement extraordinaire s’est produit : les chercheurs de Globice RĂ©union ont repĂ©rĂ© un cachalot pygmĂ©e ! Oui, vous avez bien entendu, un cachalot pygmĂ©e au large de Saint-Pierre. Il semblerait que mĂȘme les cĂ©tacĂ©s aient envie de profiter des belles plages de l’Ăźle !

Une observation rarissime

Cette dĂ©couverte a de quoi Ă©tonner. En effet, l’Ă©quipe de Globice n’avait jamais eu la chance de croiser ce mammifĂšre marin en chair et en os au cours des 22 derniĂšres annĂ©es d’observations. Le seul cachalot pygmĂ©e qu’ils avaient pu Ă©tudier auparavant Ă©tait malheureusement Ă©chouĂ© sur une plage. Heureusement, il a trouvĂ© une place de choix au musĂ©e d’Histoire naturelle Ă  Saint-Denis. On peut dire que mĂȘme aprĂšs la mort, ce cachalot pygmĂ©e a rĂ©ussi Ă  se faire une petite place au soleil !

Mais revenons Ă  notre cachalot pygmĂ©e en vadrouille au large de Saint-Pierre. Cette espĂšce est connue pour ĂȘtre trĂšs discrĂšte et difficile Ă  approcher. Autant dire que les chercheurs ont dĂ» user de toutes leurs ruses pour le repĂ©rer. Mais comment reconnaĂźtre un cachalot pygmĂ©e parmi tous les habitants des fonds marins ? Eh bien, il suffit de regarder sa petite nageoire dorsale et sa mĂąchoire caractĂ©ristique. Mais attention, ne vous trompez pas, car il pourrait facilement ĂȘtre confondu avec un requin. C’est vrai que ça serait le comble, confondre un cachalot avec un requin. Il faut dire qu’il n’a pas vraiment la mĂȘme allure ni la mĂȘme rĂ©putation. Imaginez un peu : « Attention, voici le terrifiant requin-pygmĂ©e qui rĂŽde au large de La RĂ©union ! » Ça aurait de quoi faire fuir les amateurs de plongĂ©e !

Un hotspot de la biodiversité

Cette observation du cachalot pygmĂ©e confirme une fois de plus que La RĂ©union est un vĂ©ritable « hotspot » de biodiversitĂ© marine. Avec cette nouvelle espĂšce, l’Ăźle compte dĂ©sormais 25 cĂ©tacĂ©s qui peuvent ĂȘtre aperçus dans ses eaux. On se demande si les cachalots pygmĂ©es ont dĂ©cidĂ© de s’installer Ă  La RĂ©union pour profiter de la douceur de vivre et des dĂ©licieux rhums arrangĂ©s. Peut-ĂȘtre ont-ils entendu parler de la fameuse recette du « rhumbiché« , mĂ©lange subtil de rhum et de bichiques. AprĂšs tout, qui pourrait rĂ©sister Ă  une telle tentation ?

En tout cas, cette dĂ©couverte est une nouvelle preuve que la nature est pleine de surprises et qu’il faut toujours rester Ă  l’affĂ»t des merveilles qui se cachent autour de nous. Alors, si vous dĂ©cidez de vous aventurer au large de La RĂ©union, gardez les yeux grands ouverts. Qui sait, peut-ĂȘtre aurez-vous la chance d’apercevoir un cachalot pygmĂ©e en train de siroter un cocktail sur la plage ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La pluie fait grÚve au Piton des Neiges : Le gßte menacé de fermeture !

Article suivant

Femmes de mer, vagues d’audace : Les sirĂšnes du monde maritime font des vagues !

Derniers de Blog

Les actus Ă  ne pas manquer

A propos

Sur Rhum-Bichique.re, notre Ă©quipe de bichiques vous apporte le meilleur de l’humour rĂ©unionnais, avec un soupçon de sarcasme, une pincĂ©e de moquerie et une dose gĂ©nĂ©reuse d’autodĂ©rision. Si vous cherchez Ă  rire, Ă  dĂ©couvrir et Ă  explorer cette Ăźle paradisiaque avec un regard diffĂ©rent, vous ĂȘtes au bon endroit.

Les bichiques

Sur Rhum-Bichique.re, nous avons dĂ©cidĂ© de confier l’Ă©criture Ă  des experts en humour local – les bichiques ! Avec leur connaissance approfondie de la vie insulaire, leur plume est plus piquante que le piment le plus fort de l’Ăźle. Pour l’instant, nous n’en avons qu’un, mais croyez-nous, il est plus hilarant qu’un singe qui vole une baguette de pain.

© Rhum-Bichique.re
Tous droits réservés, sauf pour les bichiques, qui ont le droit de copier, coller et rire à gorge déployée !