Temps de lecture : 1 minute

Pétrels en détresse : Saint-Pierre la tête dans le noir !

Pétrel de Barau : Des associations réunionnaises éteignent les lumières pour sauver les oiseaux en danger !

Pétrel de Barau

Eteindre les lumières pour sauver les pétrels : des associations dénoncent l’inaction de plusieurs villes dont Saint-Pierre.

Eh bien, mes amis, nous y voilà ! La période de l’année où nous devons tous faire un effort pour éteindre les lumières et sauver nos amis les pétrels est arrivée. Mais comme d’habitude, il y a des villes qui ne respectent pas les règles. Et qui dit villes irrespectueuses, dit associations écologiques en colère !

Les associations en colère

Greenpeace, ATTAC, Extinction Rébellion et Citoyen pour le Climat se sont réunis pour dénoncer l’inaction de certaines villes de La Réunion, dont Saint-Pierre, qui ne respectent pas les préconisations de l’opération « Les Jours de la Nuit ». Et pour faire entendre leur message, ils ont décidé d’éteindre eux-mêmes les lumières publiques dans ces villes.

Les pétrels sont en danger, et il est temps que tout le monde prenne ses responsabilités. Si les villes ne respectent pas les règles, alors les associations prendront les choses en main. C’est ce qu’on appelle l’esprit citoyen !

Le problème de l’éclairage lumineux est un vrai sujet. Les pétrels ont besoin de suivre les reflets des astres sur la mer pour retrouver leur chemin, mais les lumières artificielles les perturbent et les égarent. Et quand ils s’échouent sur le sol, ils sont incapables de s’envoler à nouveau. C’est triste, mais c’est la réalité.

Alors si vous voulez aider à sauver nos amis les pétrels, éteignez vos lumières ! Et si vous habitez à Saint-Pierre, essayez de convaincre votre maire de faire un effort. Sinon, vous risquez de voir des membres d’associations écologiques débarquer chez vous en pleine nuit pour éteindre vos lumières !

Que faire si vous trouvez un Pétrel ?

Et si jamais vous trouvez un pétrel échoué sur la plage, ne le nourrissez pas ! Mettez-le dans un carton et appelez le centre de soins de la SEOR. Ils s’occuperont de lui et le relâcheront rapidement. C’est simple comme bonjour !

En tout cas, nous espérons que tout se passera bien pour la protection des pétrels à La Réunion. Il est important que tout le monde prenne conscience de l’impact de l’éclairage artificiel sur la faune et la flore. En réduisant notre consommation d’énergie et en limitant l’éclairage la nuit, nous pouvons contribuer à protéger les espèces menacées comme les pétrels. Alors n’hésitons pas à éteindre les lumières et à sensibiliser notre entourage sur l’importance de préserver la nature qui nous entoure.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les poissons de Manapany font du zèle : le bassin interdit d’accès pour risques sanitaires

Article suivant

Quand la boîte de Pandore s’invite à la mairie de Petite-île

Derniers de Blog

Les actus à ne pas manquer

A propos

Sur Rhum-Bichique.re, notre équipe de bichiques vous apporte le meilleur de l’humour réunionnais, avec un soupçon de sarcasme, une pincée de moquerie et une dose généreuse d’autodérision. Si vous cherchez à rire, à découvrir et à explorer cette île paradisiaque avec un regard différent, vous êtes au bon endroit.

Les bichiques

Sur Rhum-Bichique.re, nous avons décidé de confier l’écriture à des experts en humour local – les bichiques ! Avec leur connaissance approfondie de la vie insulaire, leur plume est plus piquante que le piment le plus fort de l’île. Pour l’instant, nous n’en avons qu’un, mais croyez-nous, il est plus hilarant qu’un singe qui vole une baguette de pain.

© Rhum-Bichique.re
Tous droits réservés, sauf pour les bichiques, qui ont le droit de copier, coller et rire à gorge déployée !