Temps de lecture : 3 minutes

Saint-Leu se met au vert avec style : 32 espĂšces d’arbustes pour une ‘micro-forĂȘt’ qui ne manque pas de bichique !

Quand employés de bureau et arbres font équipe pour une journée RSE inoubliable, l'humour bichique est au rendez-vous !

plantation

32 espĂšces d’arbustes plantĂ©es pour constituer une « micro-forĂȘt » Ă  Saint-Leu

Ce lundi matin, une opĂ©ration de reboisement Ă  Saint-Leu a fait vibrer les cƓurs des amoureux de la nature. Le collectif 5000 PiĂ© d’Bwa, accompagnĂ© d’une centaine d’employĂ©s d’un groupe commercial local, s’est lancĂ© dans une aventure vĂ©gĂ©tale en plantant une trentaine d’espĂšces endĂ©miques pour crĂ©er une « micro-forĂȘt ». Une initiative louable qui apporte un souffle de fraĂźcheur Ă  l’Ăźle intense.

Une forĂȘt Ă  saint-Leu

Ce n’est pas tous les jours que l’on voit des employĂ©s d’une entreprise abandonner leur cravate et leur costume pour se retrouver les mains dans la terre. Mais cette fois-ci, c’est ce qui s’est produit Ă  Saint-Leu. Alors que certains se prĂ©lassaient Ă  la plage en ce lundi de PentecĂŽte, ces 150 braves ont troquĂ© leur journĂ©e de repos contre une expĂ©rience de reboisement.

L’opĂ©ration a Ă©tĂ© orchestrĂ©e par le collectif 5000 PiĂ© d’Bwa, en partenariat avec le conservatoire botanique de Mascarin. Leur objectif ? Reverdir la rĂ©gion en y plantant des espĂšces endĂ©miques et indigĂšnes de La RĂ©union. Marie Faham, porte-parole du collectif, explique la dĂ©marche de « reboiser en conscience ». Il s’agit de planter des plantes mĂ©dicinales, mellifĂšres et comestibles, pour nourrir et soigner, et crĂ©er des forĂȘts partout, mĂȘme chez les particuliers et les privĂ©s.

Ce jour-lĂ , sur une parcelle privĂ©e mise Ă  disposition, le collectif a dĂ©ployĂ© toute son Ă©nergie. DĂ©jĂ  Ă  l’Ɠuvre depuis deux ans, ils ont ajoutĂ© une touche de diversitĂ© Ă  leur micro-forĂȘt en y plantant des fruitiers et des espĂšces rares. Au total, ce sont 32 espĂšces diffĂ©rentes qui ont Ă©tĂ© plantĂ©es, ce qui est tout simplement Ă©norme. L’objectif ultime est de crĂ©er une « forĂȘt mosaĂŻque » Ă  La RĂ©union, composĂ©e de plusieurs « micro-forĂȘts » dissĂ©minĂ©es dans des endroits insolites tels que des mĂ©diathĂšques ou des Ă©tablissements scolaires.

Faire face Ă  l’expansion urbaine

Outre la dimension Ă©cologique de cette opĂ©ration, elle vise Ă©galement Ă  prĂ©server la nature face Ă  l’expansion urbaine. La propriĂ©taire de la parcelle, qui a dĂ©jĂ  accueilli cinq opĂ©rations de reboisement, souligne l’importance de cette forĂȘt pour protĂ©ger le site du bĂ©tonnage et du dĂ©veloppement inconsidĂ©rĂ© de l’urbanisation. Une fois les arbres plantĂ©s, elle s’engage Ă  entretenir, dĂ©sherber, arroser et veiller Ă  leur bien-ĂȘtre.

Mais revenons Ă  nos employĂ©s courageux qui ont participĂ© Ă  cette journĂ©e de solidaritĂ©. Ils sont tous issus du mĂȘme groupe commercial et ont rĂ©pondu prĂ©sents Ă  l’appel de leur employeur pour une journĂ©e « RSE » (responsabilitĂ© sociale des entreprises). Ils comprennent l’importance de repeupler ces zones avec des arbustes pour rĂ©pondre aux enjeux Ă©cologiques. Certains d’entre eux se sentent fiers d’avoir accompli une bonne action et espĂšrent avoir inspirĂ© leurs enfants en montrant l’exemple. C’est une belle façon de sensibiliser les gĂ©nĂ©rations futures Ă  l’importance de prĂ©server notre environnement.

Abdoullah Ravate, directeur de Ravate Professionnels, est Ă  l’origine de cette mobilisation. Il a rĂ©uni l’ensemble de ses collaborateurs pour participer Ă  cette opĂ©ration de reboisement et exprime l’importance de l’Ă©vĂ©nement. Selon lui, il est crucial de rĂ©duire notre impact carbone et de prĂ©server notre environnement pour les gĂ©nĂ©rations Ă  venir. Chaque action compte, et cette journĂ©e de solidaritĂ© en est une illustration parfaite.

Au-delĂ  de la simple plantation d’arbres, cette opĂ©ration symbolise un vĂ©ritable engagement en faveur de l’Ă©cologie et de la prĂ©servation de notre Ăźle. Elle montre qu’il est possible d’agir concrĂštement, Ă  notre Ă©chelle, pour faire face aux dĂ©fis environnementaux auxquels nous sommes confrontĂ©s.

En rĂ©unissant des employĂ©s motivĂ©s et en mettant en place des actions concrĂštes, le collectif 5000 PiĂ© d’Bwa et le groupe commercial ont montrĂ© l’importance de la collaboration entre les secteurs public et privĂ© pour crĂ©er un impact positif sur notre environnement.

Un avenir verdoyant

C’est avec des initiatives comme celle-ci que nous pouvons espĂ©rer un avenir plus vert et plus durable pour La RĂ©union. Alors, fĂ©licitations Ă  tous ceux qui ont participĂ© Ă  cette journĂ©e de reboisement Ă  Saint-Leu et qui ont contribuĂ© Ă  la crĂ©ation de cette « micro-forĂȘt ». Votre engagement et votre dĂ©vouement sont une source d’inspiration pour nous tous.

Et n’oubliez pas, chers lecteurs, que chacun de nous peut faire sa part pour prĂ©server notre environnement, que ce soit en plantant un arbre, en adoptant des gestes Ă©co-responsables au quotidien ou en soutenant les initiatives Ă©cologiques. Ensemble, nous pouvons crĂ©er un vĂ©ritable cercle vertueux et construire un avenir meilleur pour notre Ăźle paradisiaque.

Alors, Ă  vos bĂȘches et Ă  vos graines, et partons Ă  la conquĂȘte de cette « forĂȘt mosaĂŻque » Ă  La RĂ©union, oĂč la nature et l’humour bichique se mĂȘlent pour le plus grand plaisir de tous !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Bichique Historique : L’Ă©popĂ©e dĂ©jantĂ©e des premiers habitants de La RĂ©union !

Article suivant

L’UNESCO reconnaĂźt l’importance des registres de l’esclavage pour la mĂ©moire collective

Derniers de Blog

Les actus Ă  ne pas manquer

A propos

Sur Rhum-Bichique.re, notre Ă©quipe de bichiques vous apporte le meilleur de l’humour rĂ©unionnais, avec un soupçon de sarcasme, une pincĂ©e de moquerie et une dose gĂ©nĂ©reuse d’autodĂ©rision. Si vous cherchez Ă  rire, Ă  dĂ©couvrir et Ă  explorer cette Ăźle paradisiaque avec un regard diffĂ©rent, vous ĂȘtes au bon endroit.

Les bichiques

Sur Rhum-Bichique.re, nous avons dĂ©cidĂ© de confier l’Ă©criture Ă  des experts en humour local – les bichiques ! Avec leur connaissance approfondie de la vie insulaire, leur plume est plus piquante que le piment le plus fort de l’Ăźle. Pour l’instant, nous n’en avons qu’un, mais croyez-nous, il est plus hilarant qu’un singe qui vole une baguette de pain.

© Rhum-Bichique.re
Tous droits réservés, sauf pour les bichiques, qui ont le droit de copier, coller et rire à gorge déployée !